head Cru Fitou | grand guilhem

Cru Fitou

vignobles Ni le soleil, ni le vent ne pourront effacer cette appellation que nous avons forgée.

La terre, sans les hommes, est parfois un paysage, mais jamais un terroir. A force de labeur et d’imagination, ils savent en extraire la substantifique moelle pour créer des produits uniques et savoureux. Le terroir, c’est l’œuvre des paysans et des vignerons. L’histoire de ces hommes est celle de la naissance du cru Fitou, le premier vin rouge du Languedoc à obtenir la prestigieuse Appellation d’origine Contrôlée, il y a de cela un demi-siècle.

Comme dans les contes, le décor est formé par deux châteaux. Deux, parce que le pays où l’on élève le Fitou est double. Dans la montagne c’est la forteresse d’Aguilar qui commande l’entrée du bassin de Tuchan et Paziols. Ce fut une des dernières places fortes de la résistance cathare.

Près de la mer, il ne reste que d’énormes blocs de pierres de la citadelle qui dominait Leucate, et des pans de murailles encore intacts du château de Fitou. Ils furent le centre de mémorables batailles au temps où la frontière des royaumes d’Espagne et de France passait ici.

Côté montagne, les vignes en pentes abruptes grimpent jusqu’au flanc des vallées étroites et fermées des affluents de la Berre qui forment les terroirs de Cascastel et Villeneuve-les-Corbières.

La végétation montagnarde va du maquis à la garrigue. Les pentes de Cascastel déploient la gamme de gris et de roux des schistes. Ce sont presque partout des terres arides où les cailloux abondent et brillent sous un ardent soleil et souvent d’âpres vents. Car ce sont les conditions climatiques qui donnent son unité au Fitou.

http://www.cru-fitou.com